Archives

Format

Thématique

Dans la même rubrique

Accueil >>  Archives >>  Carnet de route au Laos 1 - Le Laos, un pays à découvrir ou redécouvrir
Laos ; le rythme lao du Mékong

Carnet de route au Laos 1 - Le Laos, un pays à découvrir ou redécouvrir

Reportage 1h00. Un dromadaire sur l’épaule. Radio Suisse Romande

Autrefois surnommé le pays du million d’éléphants pour sa puissance et sa suprématie sur la péninsule indochinoise, le Laos n’est plus qu’un confetti enclavé entre Chine, Birmanie, Thaïlande, Cambodge et Vietnam.

Fermé au reste du monde non communiste après la prise du pouvoir en 1975 par le Pathet lao, parti communiste, depuis les années 1990, ce pays s’ouvre tout en résistant à la frénésie qui habite ses grands voisins.


Télécharger le reportage

En 1975, le Pathet lao, le parti communiste lao, prend le pouvoir par les armes. Pour le Laos, c’est la fracture. Des opposants fuient en nombre pour échapper aux camps de rééducation. Ceux qui étudiant à l’étranger ne rentrent pas. Beaucoup s’installent en Europe, notamment en France, ancienne puissance coloniale, comme Saveng Pinith (1938) et Magninom qui prend le prénom de Marc.

JPEG - 13.1 ko
Vientiane ; coucher de soleil sur le Mékong en saison sèche

La politique du Pathet lao s’assouplit au début des années 1990. Saveng peut revenir dans son pays régulièrement depuis 1991. Aujourd’hui, à la retraite, il envisage de s’y installer à demeure.

Autre génération, celle de Thi Von qui est née. D’avoir toujours entendu parler ses parents de ce paradis perdu, elle a décidé d’y venir ; elle y vit depuis octobre 2008.

Rencontre entre découverte et redécouverte d’un pays en métamorphose.

Informations complémentaires

Visiter le site d’Un Dromadaire du l’épaule.

Site de l’EFEO.