Archives

Format

Thématique

Dans la même rubrique

Accueil >>  Archives >>  Entre Thaïlande et Birmanie : le sanctuaire karen

Entre Thaïlande et Birmanie : le sanctuaire karen

Peuple tibéto-birman composite, venu anciennement du cœur de l’Asie (Gobi) les Karen (environ 5 millions) sont les victimes directes des conflits territoriaux opposant la Thaïlande et la Birmanie.


Télécharger le reportage

Durée : 1h00

Reportage diffusé le 3 mai 2009.

Par centaines de milliers, ils ont cherché refuge sur le sol thaïlandais, dans le secteur du Triangle d’Or où ils cohabitent avec d’autres ethnies comme les Shan, les Aracan, les Mon, n’ayant le choix qu’entre des camps surpeuplés ou une vie de clandestinité plus ou moins mal tolérée par les autorités thaïlandaises.

JPEG - 71.7 ko
Danse karen

Malgré cette situation, les Karen font perdurer leur culture et la lutte entreprise le 31 janvier 1949 contre le pouvoir birman, qui se poursuit 60 ans plus tard.

MP3 - 55.1 Mo
Télécharger le reportage

Le site du magazine Tout un monde, le magazine des cultures et des identités en mouvement.

Présentation des personnes rencontrées sur place.

- Pierre King/Mae Sot : En charge pour l’Organisation Internationale des Migrations (OIM) du programme de relocalisation des réfugiés birmans.

- Mariam & Thou/Mae Sot : Deux jeunes karens qui ont grandi dans les camps. Travaillent pour l’OIM et espèrent partir vivre dans un pays tiers

- Bo Kyi/Mae Sot : Ancien prisonnier politique, dirige l’AAPP - The Assistance Association for Political Prisoners.

- Darli & sa mère/Mae Sot : D’origine Mons, la mère de Darli travaille dans une des usines de confection installées à la frontière birmano-thaï. Darli étudie dans un camp.

- Raphaëlle Catillon/Mae Sot : Travaille pour AMI (Aide Médicale Internationale) dans le plus grand camp de réfugiés, Mae La.

- Docteur Cynthia/Mae Sot ; D’origine karen, le docteur Cynthia a fondé la Mae Tao clinique ; une institution qui vient de fêter ses 20 ans et dont la moitié des patients traversent illégalement la frontière.

- Blacktown/Mae Sot : Jeune journaliste karen, travaille à Inside news, le seul magazine en karen distribué en Birmanie.

- Phil Thornton/Mae Sot : Journalistes d’origine irlandaise installé depuis 2000 à Mae Sot. Auteur d’un livre sur les karens.

- Deborah/Mae Sot : Femme karen, membre du Comité des réfugiés karens.

Invitée : Abigaël Pesses. Anthropologue de l’Asie du Sud-Est. Thèse de doctorat : "Les Karen : Horizons d’une population frontière. Mise en scène de l’indigénisme et écologie en Thaïlande." (2004, Paris 10 Nanterre).